in

HAHAHAHA C'est doux dèh!C'est doux dèh! BOFBOF

8 citations d’Amadou Hampâté Bâ pleines de sagesse

Amadou Hampâté Bâ est un écrivain, historien et traditionaliste malien né en 1901 et mort en 1991. Il a été l’un des principaux défenseurs de la tradition orale en Afrique et l’un des premiers à la transmettre par écrit. Que vous ayez déjà lu une de ses oeuvres ou non, vous avez forcément déjà entendu une de ces citations (spoil: la plus connu est la n°3).

1.
« Ne regrette rien, il faudra toujours continuer à apprendre et à te perfectionner, et ce n’est pas à l’école que tu pourras le faire. L’école donne des diplômes, mais c’est dans la vie 8qu’on se forme. »

Amkoullel l’enfant peul (1991) de Amadou Hampâté Bâ

2.
« N’oublions pas que la prière de l’égoïste se formule ainsi: «O mon Dieu! fais vite éclater le grand malheur qui fera mon bonheur particulier.» »

L’Etrange destin de Wangrin (1973) de Amadou Hampâté Bâ

3.
«En Afrique, un vieillard qui meurt, c’est une bibliothèque qui brûle.»

A l’UNESCO en 1960. – Amadou Hampâté Bâ

4.
« Je concède que nous sommes des analphabètes, mais je ne vous concède pas que nous soyons des ignorants. Vous confondez à ce que je vois l’écriture et le savoir. Pour nous, l’écriture est une photographie du savoir. L’Écriture que vous apprenez c’est la science d’un autre, elle n’est pas intuitive, c’est comme un puits qui reçoit ses eaux du dehors. Dans mon pays chaque fois qu’un vieillard meurt, c’est une bibliothèque qui a brûlé. »

A l’UNESCO en 1960. – Amadou Hampâté Bâ

5.
« En Afrique traditionnelle, l’individu est inséparable de sa lignée, qui continue de vivre à travers lui et dont il n’est que le prolongement. C’est pourquoi, lorsqu’on veut honorer quelqu’un, on le salue en lançant plusieurs fois non pas son nom personnel (ce que l’on appellerait en Europe le prénom) mais le nom de son clan : « Bâ ! Bâ ! » ou « Diallo ! Diallo ! » ou « Cissé ! Cissé ! » car ce n’est pas un individu isolé que l’on salue, mais, à travers lui, toute la lignée de ses ancêtres. »

Amkoullel, l’enfant Peul de Amadou Hampâté Bâ

6.
« Les hommes peuvent atteindre un but commun sans emprunter les mêmes voies. »

7.
Telle est la force du mensonge qu’à force d’être répété, un beau jour le menteur lui-même finit par y croire.

Petit Bodiel de Amadou Hampâté Bâ

8.
Quand il arrive dans un endroit, le caméléon prend la couleur du lieu. Ce n’est pas de l’hypocrisie ; c’est d’abord la tolérance, et puis le savoir-vivre. Se heurter les uns les autres n’arrange rien. Jamais on n’a rien construit dans la bagarre. La bagarre détruit. Donc la mutuelle compréhension est un grand devoir. Il faudrait toujours chercher à comprendre notre prochain. Si nous existons, il faut admettre que, lui aussi, il existe.

Amkoullel l’enfant peul (1991) de Amadou Hampâté Bâ

Retrouve Palabre sur Facebook

On valide ou pas?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 4

Upvotes: 2

Upvotes percentage: 50.000000%

Downvotes: 2

Downvotes percentage: 50.000000%

La rédaction

Ecrit par La rédaction

Palabre est média décalé qui raconte l'Afrique, ses diasporas et ses cultures sur un autre ton. Coups de coeurs, influences, inspirations, asseyez-vous.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Loading…

0

Comments

comments