in

OMG

8 sons qui sont en fait des samples (ou copies) de sons africains

Comme le disait Lavoisier « Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme ». C’est encore plus valable dans le domaine musical. Dans le jargon, on parle  d’ailleurs de « Sample » ou « Sampling »

Le sample ou sampling est une technique utilisée par les beatmakers et les musiciens en général. Cela consiste à utiliser une portion d’un morceau de musique existant et à la retravailler pour créer un morceau original. D’ailleurs, le mot sample signifie échantillon.

Seulement voilà, lorsqu’il s’agit d’artistes africains, il devient souvent difficile de « rendre à César ce qui est à César ». Ces derniers sont en effet peu souvent crédités et doivent mener de véritables procès pour faire valoir leurs droits et être reconnus. Bledardise a sélectionné huit d’entre eux.

Attention, tous les sons cités ne sont pas concernés et certains ont véritablement été crédités.

Shakira – Waka Waka

En 2010, la FIFA organise pour la première fois de l’histoire la coupe du monde sur le continent africain. La chanteuse colombienne Shakira est choisie pour interpréter l’hymne de la manifestation. C’est ainsi que le monde découvre et se déhanche sur le tube « Waka Waka ». Lors d’une conférence de presse, au sujet de l’inspiration derrière le tube « Waka Waka », la chanteuse sud-américaine déclarera (en gros) :

«  Waka Waka est une chanson qui m’est chère. Elle m’est venue de la façon la plus inattendue. J’étais quelques jours en repos dans ma ferme en Uruguay. Je me promenais lorsque « BOOM », elle est venue à moi. J’avais les paroles, la musique, (…) et je suis arrrivée à la maison en mode « je l’ai, je l’ai, je l’ai »… »

Seulement, la chanson dont le titre originel est en fait « Zangalewa » est un morceau popularisé par le groupe camerounais Golden Sounds dont les membres sont pour la plupart d’anciens gendarmes de la garde présidentielle. Interprétée en langue Ekang, le morceau est en fait un chant de ralliement qui servait à motiver les tirailleurs camerounais durant la Seconde Guerre Mondiale. Selon Jean-Paul Zé Bella, l’un des membre du groupe Golden Sounds, le titre fait partie du « patrimoine national militaire camerounais ». La chanson connaît un véritable succès en Afrique, mais également en Amérique du Sud.

Face au bad buzz, Sony et Shakira ont finalement accepté de créditer le groupe Zangalewa et de leur accorder une compensation financière.

La version originale:

Golden Sounds – Zangalewa

Retrouve Palabre sur Facebook

Ecrit par La rédaction

La rédaction

Palabre est média décalé qui raconte l'Afrique, ses diasporas et ses cultures sur un autre ton. Coups de coeurs, influences, inspirations, asseyez-vous.

On valide ou pas?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 2

Upvotes: 1

Upvotes percentage: 50.000000%

Downvotes: 1

Downvotes percentage: 50.000000%

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

Comments

comments

Cameroun: 10 expressions locales qui prennent un tout autre sens en France

OXOSI : nouvelle plateforme dédiée aux créateurs africains