(c) Photo: Marvel Entertainment
in

Marvel dévoile le Trailer de Black Panther: le Black Twitter s’enflamme!

Marvel vient de dévoiler le trailer époustouflant de son prochain Comics, Black Panther. Il faudra encore attendre jusqu’en 2018 pour découvrir le chef d’œuvre mais, sur le « Black Twitter », c’est déjà la fête ! Un avant-goût de ce que sera le mois de février 2018.

Il faut dire qu’en plus de réunir un réalisateur noir, un casting majoritairement noir (Chadwick Boseman, Lupita Nyong’o,  Forest Whitaker,  Angela Bassett, etc.) et une direction artistique principalement noire, le film sortira pendant le Black History Month, mois consacré à l’histoire des noirs aux Etats-Unis.  Il n’en fallait pas plus pour avoir un Black Twitter survolté !

Black Panther est le premier super-héros noir de l’histoire de Marvel. Il est une figure de la « Blaxploitation », courant culturel et social américain né dans les années 70 pour revaloriser les afro-américains dans le cinéma. La création de Black Panther précède celle du mouvement nationaliste noir américain, Black Panther Party.

Mais si l’engouement autour du film chez les noirs s’étend bien au-delà des noirs américains, c’est qu’avec son intrigue politique, le film établit ici un lien entre l’Afrique et ses diasporas, s’inscrivant ainsi dans l’air du temps. Il n’y a qu’à lire le synopsis:

« Après les événements qui se sont déroulés dans Captain America : Civil War, T’Challa revient chez lui prendre sa place sur le trône du Wakanda, une nation africaine technologiquement très avancée. Mais lorsqu’un vieil ennemi resurgit, le courage de T’Challa est mis à rude épreuve, aussi bien en tant que souverain qu’en tant que Black Panther. Il se retrouve entraîné dans un conflit qui menace non seulement le destin du Wakanda, mais celui du monde entier… »

D’ailleurs, la bande annonce mêle esthétique traditionnel et technologique. La créatrice des costumes a fait appel à des créateurs africains, dont le nigérian Waje Oyejide, créateur de la marque Ikiré Jones. La bande annonce laisse également entrevoir des références culturelles comme le style vestimentaire des Massaï, le plateau labial propre à certains peuples d’Afrique (Mursi, Saras, Vamés, etc.) et d’Alaska ou encore les fameuses amazones du Dahomey incarnées par les « Dora Milaje ».

Traditionnellement, les Dora Milaje (ou « Adorées ») du Wakanda, les épouses en formation, sont recrutées parmi les dix-huit différentes tribus constituant le peuple wakandais, afin d’assurer la stabilité du pays et symboliser l’union de ces tribus, permettant ainsi d’éviter la guerre civile dans le pays. Une fois choisies par leur tribu, les jeunes filles sont confiées à Anéka, la maîtresse d’armes des Dora Milaje qui leur éduque pendant trois longues années, aux techniques de combats mais aussi à la technologie développée par le Wakanda. Au terme de leur formation, les guerrières sont présentées au souverain qui en choisit deux parmi les centaines de candidates ; les heureuses élues deviennent ainsi officiellement les « épouses cérémonielles » du roi, tout en jouant le rôle de gardes du corps et d’autres fonctions.

(Source: http://www.marvel-world.com)

 

Rendez-vous en février 2018 pour découvrir le film. En attendant, petit tour des réactions sur le « Black Twitter » français:

Il y a les plus déter de chez déter…

Ceux qui débordent d’émotions…

Et bien sûr, les authentiques, les blédards…

 

En bonus, une vidéo de la page Cocoa Butter qui résume assez bien la situation chez les américains.

 

Who’s Ready For Black Panther?

Publié par Cocoa Butter sur lundi 12 juin 2017

Written by La rédaction

La rédaction

Palabre est média décalé qui raconte l'Afrique, ses diasporas et ses cultures sur un autre ton. Coups de coeurs, influences, inspirations, asseyez-vous.

Qu'en pensez-vous?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

Comments

comments

Qui est Laetitia KY, l’artiste ivoirienne qui sculpte le cheveu crépu?

La photographie africaine contemporaine à l’honneur dans « Platform Africa », le dernier numéro d’Aperture magazine