dans

8 choses que les femmes désespérées font pour trouver un mari (faut laisser ça)

Dans beaucoup de sociétés africaines, lorsque vous êtes une femme, les gens s’attendent à ce que vous soyez mariée à un certain âge et, quand vous ne l’êtes pas, ils commencent à faire pression sur vous. Tchr. Famille, amis, collègues vous donnent l’impression que votre vie est “incomplète” au point où vous vous demandez si le mariage est la plus grande réalisation qu’une femme puisse accomplir.

Ceci pousse malheureusement beaucoup de femmes à tenter le tout pour le tout pour devenir “Mme Quelqu’un”, dans le seul but de fermer les bouches, plaire à la famille et s’intégrer à la société.

1. Devenir une fidèle très active à l’église

Lorsque certaines dames ont fini de fouiller et ne peuvent pas trouver un homme pour se marier, elles deviennent des membres engagées dans leur église, dans l’espoir que l’un des frères les remarque. Chorales, accueil… Elles s’investissent subitement davantage dans la maison du Seigneur.

2. Apporter la photo du gars ou d’autres effets personnels au culte

Certaines femmes n’hésitent pas à apporter les affaires personnelles de leurs partenaires dans des maisons de prière, puissants prophètes et prophétesses. Cela peut être sa photo, ses cheveux, ses sous-vêtements ou même son sperme, selon ce que demande le pasteur ou la prophétesse. Les prières lui feront vous emmener à l’autel en un clin d’oeil.

3. Prières de délivrance

Des pasteurs ont trompé des femmes jusqu’à fatiguer en leur faisant croire qu’elles avaient un mari spirituel qui les empêchait de se marier. Elles passaient ainsi d’un pasteur de délivrance à un autre en cherchant désespérément une solution pour de se débarrasser de leur mari spirituel.

4. Charme ou philtre d’amour dans sa nourriture

Qui n’a jamais entendu parler de ces histoires de femmes qui sont aller voir des marabouts et autres tradi-praticiens pour obtenir des produits qui “attacheraient” un homme et lui ferait tomber amoureux d’une femme? Certains optent pour de bons philtres d’amour qu’elles mettent dans la nourriture, une façon de télécommander le coeur de leur bien-aimé. En Côte d’ivoire, on appelle le fait de marabouter un homme “gbasser”. Au Cameroun, on dit, faire le “Tobassi”.

5. Le “coup” de la grossesse

Il parait que certaines femmes tomberaient enceintes délibérément, surtout lorsqu’elles savent que vous ne pouvez pas les rejeter lorsqu’elles sont enceintes. Certaines vont même jusqu’à impliquer vos parents, en particulier celles qui sont désireuses de porter leurs petits-enfants. Cela ne fonctionne cependant pas pour tout le monde mais pour certains. A ce titre, il convient de rappeler qu’un enfant n’est un “outil” de manipulation! Mais, cela a fonctionné pour certains et fonctionne toujours.

6. Rester “coller chewing-Gum” à la potentielle belle-famille

Ça commence par des petits cadeaux à vos parents et à vos frères et sœurs, la cuisine puis le ménage chez vous et votre famille. Puis, elle se met à assister à chacune de vos réunions de famille. A la fin de la journée, en fonction de l’influence de vos proches sur vous, vous finirez peut-être par l’épouser.

7. Le jeûne et la prière

Certaines femmes vont presque se tuer avec le jeûne à sec juste pour avoir un mari. Parfois, les prières ne sont pas adressées à Dieu, mais à d’autres divinités qui, à leur avis, les aideront à trouver un bon mari.

8. Prétendre ce qu’elles ne sont pas

Certaines femmes vont jusqu’à prétendre être une autre pour vous plaire. Elles vont se plier au moindre de vos désirs jusqu’à ce que vous finissiez par les épouser et là, elles vous montreront leur vrai visage. Surprise!

Peut-on vraiment blâmer ces femmes avec la pression que nos sociétés leur mettent à propos du mariage?

Qu'en pensez-vous?

1 point
Upvote Downvote
palabre

Ecrit par palabre

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

Comments

0 comments

16 fois où nos parents se sont montrés sans pitié

Voici le guide pour survivre à une journée au marché avec ta mère