dans

LoveLove

15 actes qui font de Thomas Sankara le meilleur dirigeant que l’Afrique ait connu

Thomas Isidore Noël Sankara (21 décembre 1949 – 15 octobre 1987) était un capitaine militaire burkinabé, un révolutionnaire marxiste, un théoricien panafricaniste et un président du Burkina Faso de 1983 à 1987. Considéré par ses partisans comme une figure charismatique emblématique de la révolution, il est communément appelé «Che Guevara de l’Afrique». Dès son arrivée au pouvoir il rebaptise la République de Haute-Volta en Burkina Faso, qui signifie « la patrie des hommes intègres ».

1. Un chef d’Etat qui roulait en Renault 5

Il a vendu la flotte gouvernementale de voitures Mercedes et a fait de la Renault 5 (la voiture la moins chère vendue au Burkina Faso à cette époque) la voiture de service officielle des ministres.

2. …Et sans chauffeur!

Il a réduit les salaires de tous les fonctionnaires, y compris le sien, et interdit l’utilisation de chauffeurs du gouvernement et de billets d’avion de 1ère classe.

3. Il a sauvé des vies

Il a vacciné 2,5 millions d’enfants contre la méningite, la fièvre jaune et la rougeole en quelques semaines.

4. … Les a instruites

Il a lancé une campagne d’alphabétisation à l’échelle nationale, faisant passer le taux d’alphabétisation de 13% en 1983 à 73% en 1987.

5. Tout en restant humble

Lorsqu’on lui a demandé pourquoi il ne voulait pas que son portrait soit accroché dans des lieux publics, comme c’était la norme pour les autres dirigeants africains, Sankara a répondu: «Il y a sept millions de Thomas Sankaras.»

6. Il soutenait les industries locales

Il a demandé aux fonctionnaires de porter une tunique traditionnelle en coton burkinabé cousue par des artisans burkinabés. (La raison étant de s’appuyer sur l’industrie et l’identité locales plutôt que sur l’industrie et l’identité étrangères).

Le Faso Dan Fani popularisé par Thomas Sankara
Le Faso Dan Fani est un pagne tissé typique du Burkina Faso popularisé par le leader de la révolution burkinabè Thomas Sankara.

7. Un chef d’état contre les inégalités

Il a refusé d’utiliser la climatisation de son bureau au motif qu’un tel luxe n’était disponible que pour une poignée de Burkinabés.

8. … Qui se souciait vraiment du peuple

À Ouagadougou, Sankara a transformé le magasin d’approvisionnement de l’armée en un supermarché appartenant à l’État et ouvert à tous (le premier supermarché du pays). Il a forcé les fonctionnaires à verser un mois de salaire aux projets publics.

9. Un dirigeant fier

Il s’est opposé à l’aide étrangère en affirmant que «celui qui vous nourrit vous contrôle».

Thomas Sankara et Che Guevara
Thomas Sankara et Che Guevara

10. … Au grand coeur

Il a redistribué la terre des propriétaires terriens féodaux et l’a donnée directement aux paysans. La production de blé a augmenté en trois ans, passant de 1700 kg / ha à 3800 kg / ha, ce qui a permis au pays de subvenir à ses besoins.

11. Féministe aguerri

Il a nommé des femmes à de hautes fonctions gouvernementales, les a encouragées à travailler, les a recrutées dans l’armée et a accordé un congé de maternité pendant leurs études.

12. … Qui a pris des mesures contres les excisions

Il a interdit les mutilations génitales féminines, les mariages forcés et la polygamie au service des droits des femmes

13. Un artiste accompli

Guitariste accompli, il a lui-même écrit le nouvel hymne national du Burkina Faso (Ditanyè, Hymne de la victoire, aussi appelé Une seule nuit). Composé de quatre strophes, il a été écrit par Thomas Sankara et composé par Patrick Ilboudo, pendant la présidence de Thomas Sankara, et adopté en 1984. Il remplace l’Hymne voltaïque, qui avait été adopté lors de l’indépendance de la République de Haute-Volta.

14. Relier la nation

Il a construit des routes et un chemin de fer pour lier la nation ensemble, sans aide étrangère.

Captain Thomas Sankara, President of Burkina Faso gives a press conference, 02 September 1986, during a non-aligned summit in Harare. AFP PHOTO DOMINIQUE FAGET / / AFP PHOTO / DOMINIQUE FAGET

15. Un leader soucieux de la nature

Il engage une lutte intensive contre la désertification, en particulier par une vaste campagne de plantations de dix-millions d’arbres, en parallèle avec la réglementation de la récolte du bois et le développement de l’utilisation de foyers à basse consommation de combustible .

Qu'en pensez-vous?

0 points
Upvote Downvote
palabre

Ecrit par palabre

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

Comments

0 comments

10 choses que vous ne saviez pas sur l’armée Zoulou

7 fois où les colons se sont pris des raclées de la part des armées africaines